Calculer son IMC

L’indice de masse corporelle est à la fois un petit calcul que l’on découvre à l’école (au chapitre racine carrée) et un outil très utile pour mieux comprendre son poids. Cependant il faut d’abord savoir calculer son IMC puis savoir que faire du chiffre obtenu.

Qu’est-ce que l’IMC ?

IMC signifie Indice de Masse Corporelle. C’est un terme qui a été inventé en 1972, mais le calcul existe depuis le XIXe siècle. Il a gagné en importance avec le temps et plus précisément depuis 1997, lorsque l’OMS l’a recommandé pour évaluer la corpulence des personnes.

Car c’est bien de ça qu’il s’agit, de la corpulence !
On établit un calcul qui prend en compte le poids et la taille, deux éléments indispensables pour mieux savoir où on en est. Et le résultat permet de se situer, de la dénutrition à l’obésité morbide.

Comment calculer son IMC ?

Attention, les calculs ci-dessous concernent les personnes de plus de 18 ans. En sont également exclues les femmes enceintes et les personnes très musclées.

Comment calculer son IMC avec une calculatrice

La formule pour connaître son IMC est la suivante : IMC = poids / taille²

Pour cela il faut utiliser le poids en kilogramme et la taille en mètre.

Concrètement sur la calculette, voici ce qu’il faut écrire, suivi d’ un exemple pour une personne de 1,70 m et de 65 kg :
poids ÷ (taille x taille) =
65 ÷ (1,70 x 1,70) = 22,49 kg·m²

Si votre calculette ne possède pas de parenthèse, il va falloir faire l’opération en deux temps :
→ taille x taille = taille²
→ poids ÷ taille² = IMC

Ce qui pour notre exemple ci-dessus va donner :
→ 1,70 x 1,70 = 2,89
→ 65 ÷ 2,89 = 22,49 kg·m²

Comment trouver son IMC sans calcul ?

Les maths, c’est plutôt sympa, mais cela demande de trouver en quelques secondes la calculette (que ce soit dans le tiroir de la cuisine ou sur son smartphone). Il existe des solutions encore plus simples pour connaître son IMC.

Tout d’abord il est possible de passer par un site internet comme https://www.imc.fr où il suffit d’entrer son poids et sa taille au bon endroit et le résultat apparaît en un clic.

Ou alors, il est possible de le connaître en montant sur une balance impédancemètre bien réglée au préalable.

Quelle est la bonne IMC ?

De la même façon que les calculs ci-dessus ne concernent que les adultes, il en va de même pour les résultats ci-dessous.
Pour les enfants, les calculs sont différents, car il faut prendre en compte l’âge et le sexe en plus de la taille et du poids. Pour cela, le plus simple est de se référer aux grilles présentes dans les carnets de santé ou disponibles à l’impression dans ce fichier PDF.

Comprendre son IMC

Voici dans un tableau ce à quoi correspondent les résultats d’IMC.

Relativiser les données de l’IMC

Certains professionnels du monde médical critiquent les chiffres de l’IMC et leur rigueur. En effet, il suffit d’un seul kilo pour basculer de corpulence normale à surpoids. Il est préférable de savoir où l’on se situe de façon générale et sur le long terme. Par exemple une personne avec un IMC de 25,5 n’a pas à s’inquiéter si cela fait des mois voir des années que son poids est stable.

Conclusion

L’IMC est l’une des nombreuses données disponibles quand on commence à se peser et réfléchir à sa santé. Cependant pour aller plus loin dans la démarche, il est également possible de se renseigner sur sa masse graisseuse ou même sur sa masse hybride et mettre tous les résultats ensemble pour mieux se connaître et agir.

Sources :

https://www.calculersonimc.fr/faites-le-test.html
http://www.doctissimo.fr/asp/quizz/visu_form_bmi.asp
https://sante.journaldesfemmes.fr/calcul-imc/