Comprendre et calculer sa masse hydrique

Poursuivons notre découverte des différentes masses constituant un organisme humain. Le calcul de l’IMC vous semble probablement de plus en plus basique si vous passez d’un article à l’autre du blog. Alors après la masse viscérale et la masse osseuse, voici dès maintenant la présentation et le calcul de la masse hydrique.

Car si vous souhaitez savoir de quoi est constitué votre corps et ce que cela implique, il va également falloir comprendre le terme masse hydrique. Qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert de la connaître ? Peut-on facilement la faire changer ?

Qu’est-ce que la masse hydrique ?

La masse hydrique est tout simplement les « liquides » contenus dans le corps. Elle est exprimée en pourcentage du poids total. La masse hydrique représente environ 50 % du poids total et environ 1/3 de la masse maigre.

Pour une personne en bonne santé, qui n’est pas en surpoids, sa masse hydrique doit être dans les valeurs ci-dessous :

Un corps qui possède suffisamment d’eau est un corps en bonne santé. En effet une bonne hydratation améliore le bien-être, la concentration et les résultats sportifs.

Cependant la quantité d’eau nécessaire varie d’une personne à l’autre en fonction de son style de vie, de sa zone climatique, etc. Ainsi un sportif a besoin de plus d’eau par jour qu’une personne qui bouge peu.

Comment calculer sa masse hydrique ?

Actuellement le meilleur moyen de connaître sa masse hydrique est d’avoir une balance impédancemètre. Cependant il faut faire attention, car toutes les balances à impédance ne proposent pas de connaître sa masse hydrique.

Il faut choisir son modèle avec soin avant de l’acheter et vérifier toutes les mesures disponibles.

Comment diminuer sa masse hydrique et dégonfler ?

Le plus souvent il n’est pas nécessaire de connaître précisément sa masse hydrique pour savoir qu’elle est trop importante. C’est ce qu’on appelle la rétention d’eau ou même la rétention hydrique. L’organisme stocke plus d’eau que ce dont il a besoin. La personne gonfle, des pieds et des mains en priorité, mais également au niveau du visage voir sur tout le reste du corps.

Pour diminuer sa masse hydrique, il faut avant tout surveiller avec soin sa consommation en sel et en sucre raffiné. L’idéal est de les proscrire autant que possible.

Paradoxalement, il faut également boire beaucoup, limiter votre consommation d’eau ne résoudra pas le problème et pourrait même créer d’autres soucis de santé.

Enfin il est également possible de suivre 2 à 4 fois par an une cure de drainage. Vous pouvez également inclure dans vos repas plus d’aliments drainants comme les fruits rouges, l’ananas, le poivron, le thé vert, l’aubergine, etc.

Comment augmenter sa masse hydrique ?

Dans certains cas on peut se retrouver avec un pourcentage de masse hydrique très faible. Il ne faut pas s’affoler. Car les chiffres qui sont donnés (ceux du tableau ci-dessus) sont ceux de personnes en bonne santé, qui ne sont pas en surpoids. Car puisque la masse hydrique est un pourcentage, elle fluctue également quand la masse graisseuse est très importante.

Augmenter sa masse hydrique quand on est en surpoids

Donc si vous avez une masse graisseuse importante et une masse hydrique faible, la seule chose à faire est de perdre de la graisse. Les pourcentages vont alors se ré-équilibrer. Il faut tout de même continuer à bien boire 2 l par jour.

Et ne cherchez pas à vous peser tous les jours, au contraire choisissez bien le moment de vous peser, afin de vous libérer l’esprit et de vous concentrer sur l’essentiel.

Augmenter sa masse hydrique sans surpoids

Par contre si vous n’êtes pas en surpoids et qu’il s’agit de déshydratation véritable, il va falloir boire plus. Pour cela, il faut toujours avoir de l’eau à portée de main, afin de boire peu, mais tout au long de la journée. Et si vous n’aimez pas l’eau ou que ça vous lasse, il est tout à fait possible de s’hydrater avec de l’eau infusée (tisane, eau de fruits, etc.).

Les conséquences de la déshydratation sont nombreuses, d’une hausse de la fatigue à des vomissements et des crampes. Ne négligez pas votre santé et si vous avez du mal à augmenter votre masse hydrique, prenez rapidement rendez-vous avec un médecin généraliste.

Conclusion

En découvrant sa masse hydrique la première fois, on ne sait pas forcément quoi en faire. Les chiffres offerts par la balance sont là pour vous accompagner dans votre démarche de prise en main de votre corps. Mais il ne faut pas oublier de vous écouter, de voir comment vous vous sentez dans vos vêtements, combien de fois par jour vous allez aux toilettes, etc.

En fait, ceux qui profitent le plus de ces mesures sont les sportifs, pour lesquels il est souvent difficile d’évaluer la quantité de fluides évacuée à chaque séance.

Sources :

https://www.dietetique-et-sport.com/BIO-IMPEDANCEMETRIE-MEDICALE_a90.html
https://www.20minutes.fr/magazine/secoacher/prendre-soin/quest-ce-que-limc-la-masse-grasse-la-masse-maigre-218225/
https://lamarchenordique.wordpress.com/la-marche-nordique-auvergne-detente-sante-loisirs-2/sante/le-controle-de-poids/